Mes réactions face à la souffrance des autres - Par Paul Calzada

Aller en bas

Mes réactions face à la souffrance des autres - Par Paul Calzada

Message par Priscilla Lacroix le Dim 25 Sep - 15:39

Bonne lecture et bonne écoute sur votre Radio Gospel CJQS à cette adresse : http://cjqsradio.blogspot.fr/p/radio.html

« Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation qui nous console dans toutes nos détresses, afin que nous puissions consoler tous ceux qui sont en détresse, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu » (2 Corinthiens 1.3/4).



L’Écriture nous invite à ne pas faire de ségrégation quant à la compassion envers ceux qui souffrent. Qu’ils soient croyants ou pas, qu’ils soient riches ou pauvres, qu’ils soient de telle ou telle race…ils ont tous droit à la compassion. La souffrance des autres est au cœur même de l’engagement chrétien. Le chrétien ayant été consolé par la grâce de Dieu est invité à consoler à son tour, tous ceux qui sont dans la détresse.
Que l’autre soit notre enfant, notre conjoint, notre voisin ou cet enfant Africain victime du sida, ou encore ces femmes violentées, ces handicapés que nous croisons dans la rue, leur souffrance nous affecte.

Nous pouvons à la fois ressentir de la révolte, de l’incompréhension, peut-être même de la colère, mais ce qui est certain, c’est qu’à moins d’être déshumanisés nous ressentirons de la pitié, de la compassion et aurons le désir de venir à leur aide.

La souffrance des autres nous émeut et nous pousse à entreprendre une action en leur faveur. Le pasteur Henri Dunant, en côtoyant les blessés des champs de bataille et désirant venir soulager leurs souffrances, créa la Croix Rouge. Saint Vincent de Paul, ému par les enfants abandonnés dans les rues de Paris, créa le premier hospice afin de venir soulager leur détresse. De nos jours, de nombreux artistes et de grands sportifs ont créé diverses associations ayant pour objectif de répondre à toutes sortes de détresses humaines. (Peut-être, pour certains, est-ce le moyen d’évacuer une certaine culpabilité, à cause de leurs revenus exorbitants ? Peu importe, il ne nous appartient pas de juger ; apprécions leur engagement.)

En nous interpellant, la souffrance des autres nous permet de vivre une relation avec eux beaucoup plus profonde. La souffrance des autres nous amène à exprimer cette solidarité humaine qui sommeille en chacun de nous. La compassion qu’elle génère nous pousse à l’action humanitaire et sociale. Ceux qui souffrent, comme le dit Job, ont droit à cette compassion : « Celui qui souffre a droit à la compassion de son ami, même quand il abandonnerait la crainte du Tout-Puissant » (Job 6.14). J’aime ce texte qui montre que l’amitié et la compassion ne doivent pas cesser, même si quelqu’un abandonne la foi. On ne lui tourne pas le dos, au contraire on continue à l’aimer et à l’aider.

Un encouragement pour ce jour :

Que la souffrance des autres vous conduise à manifester ce qu’il y a de plus noble et de plus grand en vous : la compassion.

Paul Calzada
avatar
Priscilla Lacroix

Messages : 21
Date d'inscription : 19/09/2016
Age : 35
Localisation : Namur (Belgique)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum