Le Pain quotidien du 01/10/2016 : Pouvoir du rituel

Aller en bas

Le Pain quotidien du 01/10/2016 : Pouvoir du rituel

Message par Priscilla Lacroix le Sam 1 Oct - 16:52



Bonne lecture et bonne écoute sur C.J.Q.S. votre Radio Gospel à cette adresse : http://cjqsradio.blogspot.fr/p/radio.html

[Faites] ceci en mémoire de moi. 1 Corinthiens 11.24



Lorsque j’étais petite, une des règles de la maison consistait à ne jamais aller se coucher en colère (Ep 4.26). Nous devions toujours résoudre d’abord nos querelles et nos désaccords. Or, cette règle s’accompagnait d’un rituel du coucher. Maman et papa nous disaient, à mon frère et à moi «Bonne nuit! Je vous aime» Ce à quoi nous répondions. «Bonne nuit! Je vous aime aussi.»

La valeur de ce rituel familial m’a récemment frappée. En train de mourir du cancer des poumons dans un foyer, ma mère réagissait de moins en moins. Chaque fois que je quittais son chevet le soir, je lui disais toutefois «Je t’aime, maman.» Et même si elle ne parvenait pas à dire grand-chose d’autre, elle me répondait «Je t’aime aussi.» Enfant, je n’avais aucune idée de la bénédiction que ce rituel serait pour moi tant d’années plus tard.

Le temps et la répétition risquent de nous priver de nos rituels chargés de sens, mais certains sont des rappels importants de vérités spirituelles vitales. Les croyants du Ier siècle ont déformé la sainte Cène, mais l’apôtre Paul ne leur a pas demandé de cesser de la célébrer pour autant. Il leur a dit plutôt «Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne» (1 Co 11.26). Au lieu de renoncer au rituel, il se pourrait qu’il soit préférable de lui redonner sa signification. —J.A.L.

Tout rituel risque de perdre de sa signification, sans toutefois devenir insignifiant pour autant.

*****

Lisez > 1 Corinthiens 11.23-31

23 Car voici la tradition que j’ai reçue du Seigneur, et que je vous ai transmise : le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré pour être mis à mort, prit du pain,

24 et, après avoir prononcé la prière de reconnaissance, il le rompit en disant : « Ceci est mon corps : il est pour vous ; faites ceci en souvenir de moi. »

25 De même, après le repas, il prit la coupe et dit : « Cette coupe est la nouvelle alliance scellée de mon sang ; faites ceci, toutes les fois que vous en boirez, en souvenir de moi. »

26 Donc, chaque fois que vous mangez de ce pain et que vous buvez de cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, et ceci jusqu’à son retour.

27 C’est pourquoi quiconque mangerait le pain ou boirait de la coupe du Seigneur d’une manière indigne se rendrait coupable envers le corps et le sang du Seigneur.

28 Que chacun donc s’examine sérieusement lui-même et qu’alors il mange de ce pain et boive de cette coupe.

29 Car celui qui mange et boit sans discerner ce qu’est le corps se condamne lui-même en mangeant et en buvant ainsi.

30 C’est pour cette raison qu’il y a parmi vous tant de malades et d’infirmes, et qu’un certain nombre sont morts.

31 Si nous discernions ce que nous sommes, nous ne tomberions pas sous le jugement.
avatar
Priscilla Lacroix

Messages : 21
Date d'inscription : 19/09/2016
Age : 34
Localisation : Namur (Belgique)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum